Hara achi bu

Longtemps resté inconnu du monde occidental, l'archipel d'Okinawa fait parler de lui depuis une petite dizaine d'années. Il compte le plus grand nombre de centenaires de la planète et des taux très faibles de maladies.

Mais quel est le secret de l'archipel ?


Une alimentation saine et équilibrée, légère et naturelle avant tout. Inspirez-vous des habitudes diététiques de ses habitants pour améliorer votre santé et vivre plus longtemps. Il serait dommage de ne pas essayer.

Mangez «juste ce qu'il faut»

A Okinawa on pratique le «Hara achi bu», qui signifie : ne jamais manger plus qu'à sa faim, et même un tout petit peu moins, un adage essentiel pour garder la ligne en mangeant de tout, mais aussi pour alléger le travail digestif, qui fabrique des radicaux libres, donc accélère le vieillissement. Pour y arriver : d'une part, on mange lentement; ensuite, quand on sent que l'on approche de la sensation de satiété, on s'arrête. Sans s'obliger à finir son assiette, à se resservir pour honorer le cuisinier de la maison ou éviter le gachis. Et quand c'est fini, c'est fini : on ne pousse pas avec un chocolat ou un fruit.


Misez sur le frais

Halte aux plats tout prêts, qui n'ont pas cours à Okinawa. Additifs, gélifiants, conservateurs, sel en excès, huiles saturées ou hydrogénées sont autant d'ingrédients néfastes. Il est pourtant si simple de peler une orange, de râper des carottes, de faire sa vinaigrette ou ses lasagnes. Celà demande du temps ? Mais tout le monde en a (pour preuve, notre «consommation» quotidienne de télévision ou d'internet), à condition d'accepter de faire un effort, et de s'organiser.


Mangez plus de verdure

A Okinawa l'alimentation repose principalement sur les apports végétaux avec 7 portions quotidiennes de fruits et légumes. Beaucoup de fibres, vitamines, minéraux, anti-oxydants, de l'eau, mais peu de calories : ces aliments permettent de manger plus de quantité, plus sains, moins caloriques.


Redécouvrez les légumineuses

Nous hésitons parfois à les cuisiner, alors qu'elles sont idéales pour la santé. Lentilles, haricots, pois sont riches en protéines, en fibres et minéraux, très pauvres en graisses, ils rassasient très rapidement et fournissent de l'énergie en continu (ce sont des sucres lents). Si on y ajoute le fait qu'ils sont très bon marché et faciles à cuisiner, on peut leur donner la palme de l'aliment santé par excellence.


Réduisez les viandes

La viande souvent trop grasse contient des graisses saturées nocives pour l'organisme, notamment le système cardio-vasculaire, et le fer qu'elle contient bien qu'indispensable, est un oxydant qui accélère le vieillissement. A Okinawa on mange 18 fois moins de viande qu'en France et on se porte mieux.

Limitez sel et sucre

Là encore, notre consommation excessive est surtout liée aux préparations industrielles qui en renferment des quantités... industrielles, justement. En cuisinant, vous gardez le contrôle des doses, et celà fait toute la différence. Veillez à ne pas ajouter de sucre superflu dans les fruits, laitages, boissons, limitez les sucreries et gardez la main légère sur la salière.

Optez pour le soja

Exceptionnellement riche en protéines végétales, le soja ne devrait plus être réservé aux seuls végétariens. Ses graisses sont bonnes (des acides gras polyinsaturés bénéfiques), il réduit le taux de mauvais cholestérol, et son action préventive en matière de cancer est établie. Laitage au soja, crème de soja, tofu... n'attendez plus pour le cuisiner.


Choisissez des céréales complètes

Les produits raffinés ont perdu presque toutes leurs qualités nutritives... Choisissez-les plutôt en version complète : riz, pâtes, pain, blé, seigle, quinoa... Ces «vraies» céréales apportent des fibres, vitamines et sels minéraux, mais pas le sucre en excès des céréales de type «barre» ou «petit déjeuner», elles tiennent au corps sans provoquer d'hyperglycémie.


Privilégiez le poisson

Trois fois par semaine, c'est le bon rythme pour fournir au corps des protéines animales, des vitamines du groupe B, des minéraux, mais très peu de graisses ou seulement des bonnes pour les poissons gras.


Abusez des herbes, épices et algues

Consommées crues, les herbes aromatiques enchantent les papilles et apportent vitamines et minéraux. Les épices, elles, permettent d'ajouter de la saveur et exercent une action antibactérienne. Enfin, les algues sont bourrées de minéraux et protègent le coeur.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire